Vous êtes ici : Accueil > ACTUALITÉS > Des « laboratoires vivants » en milieu rural

Actualité | Nouvelles technologies

Filière agro-agri

Des « laboratoires vivants » en milieu rural


​Le projet européen H2020 LIVERUR entend développer un modèle commercial extrêmement innovant appelé Living Labs dans les régions rurales. Il s'appuie pour cela sur un benchmark réalisé dans les territoires ruraux des pays partenaires.

Publié le 18 mars 2019

​Les laboratoires vivants sont des écosystèmes d’innovation ouverte, centrés sur l’utilisateur, où s’expérimentent des innovations technologiques et sociétales à l’échelle d’un territoire. Le projet européen LIVERUR, auquel participe CEA Tech, entend favoriser le développement de ces modèles économiques innovants dans les zones rurales, dans le but d’encourager une mobilisation plus durable des ressources, une meilleure coopération entre les opérateurs de la chaîne de valeur et déboucher sur de nouveaux services.

Dans une première phase, les acteurs du projet ont analysé les initiatives existantes dans les territoires ruraux des 13 pays partenaires, afin de réaliser un état des lieux en s’appuyant sur un certain nombre de critères. Près de 250 initiatives ont ainsi été repérées et classifiées en 5 grandes typologies de business models. Ils ont dans un second temps construit des modèles innovants de living labs  à partir de 80 initiatives valorisant les circuits courts, la gestion des ressources, la valorisation des déchets issus des exploitations, etc. Ces modèles proposent des solutions à la fois respectueuses de l’environnement, économiquement viables et avec un impact positif sur les économies locales, et seront déployés dans les zones pilotes identifiées.

En s’appuyant sur les compétences de ses plateformes régionales et sur l’expertise de sa filière agro-agri, CEA Tech contribue au sein de projet à doter les territoires d’un certain nombre d’outils pour accompagner la transition de modèles économiques existants, vers un modèle de living labs. Dans le but final de redynamiser les zones rurales, de créer de la cohésion sociale, de l’emploi, et d’inciter les jeunes à rester.

Haut de page

Haut de page