Vous êtes ici : Accueil > INNOVATION INDUSTRIELLE > MARCHÉS > Télécom, 5G, télécommunication sans fils;

Article | Articles & Dossiers | Nouvelles technologies


Télécom

Télécommunication

​​​​Les réseaux  de télécommunication 5G s’appuient sur des principes architecturaux en rupture, des technologies basées entre autres sur les ondes millimétriques, l’intégration d’antennes intelligentes et un accès radio flexible pour permettre le déploiement de ressources distribuées. 

Publié le 24 février 2017

En route pour la 5G 

Les réseaux de télécommunication 5G s’appuient sur des principes architecturaux en rupture, des technologies basées entre autres sur les ondes millimétriques, l’intégration d’antennes intelligentes et un accès radio flexible pour permettre le déploiement de ressources distribuées. Ils lèveront les freins au déploiement de l’Internet des objets (IoT).

Les trois piliers de la 5G sont :
  • L’accès ubiquitaire au haut débit 
  • L’évolutivité et la flexibilité de la capacité des réseaux 
  • Les communications sécurisées pour les missions critiques

La 5G devra avoir une capacité 1 000 fois supérieure à celle de la 4G, une latence de 1 ms et pouvoir présenter des économies d’énergie de l’ordre de 90 %. Toutefois, la capacité bout-en-bout des réseaux mobiles ne peut pas être augmentée indéfiniment. Pour garantir la qualité de l’expérience escomptée avec l’apparition de la 5G, la virtualisation des fonctions des réseaux est indispensable. Les réseaux 5G permettront d’allouer leurs ressources aux bons services, au bon endroit et au bon moment. Impossible de relever de tels défis sans innovations interdisciplinaires, sans logiciels embarqués ou sans nouvelles bases architecturales.

La mobilité a guidé jusqu’à présente la feuille de route technologique pour l’intégration de systèmes électroniques basse consommation dans les smartphones. La coexistence de services divergents dans l’internet des Objets (IoT) oblige aujourd’hui à développer des technologies pionnières pour améliorer la flexibilité et l’évolutivité des réseaux 5G.

Une première génération de systèmes 5G, attendue avant 2020, devrait être composée de technologies matures mais nécessitera de nouvelles architectures. La microélectronique et les nanotechnologies devront satisfaire les objectifs de la 5G au moment où la Loi de Moore sera devenue caduque. C’est un défi majeur pour l’industrie des semi-constructeurs, qui a besoin de nouvelles feuilles de route technologiques.