Vous êtes ici : Accueil > ACTUALITÉS > L’imagerie gamma haute sensibilité au service de la radioprotection

News | Technologies

L’imagerie gamma haute sensibilité au service de la radioprotection


​​​​​La collaboration entre NUVIA et le CEA-Leti continue de porter ses fruits, avec le développement de NuVISION-MAX, une gamma-caméra compacte à la sensibilité nettement améliorée. L’occasion de revenir sur ce partenariat fructueux.

Published on 16 July 2024

En 2016, l’entreprise NUVIA, filiale du Groupe VINCI Construction spécialisée dans la fourniture de services de radioprotection, cherche à réunir plusieurs fonctions au sein d’un même imageur, pour la sécurité des équipes des centrales nucléaires. ​

« À l’époque, nous avions développé plusieurs systèmes d’imagerie, notamment un scanner à rayons X pour une utilisation médicale ou le contrôle de bagages », se souvient Loïck Verger, responsable de partenariats industriels pour l’activité imagerie X et gamma au CEA-Leti. « Notre expertise a alors attiré l’attention de NUVIA, avec qui nous travaillons depuis en étroite collaboration. »​


NuVISION : détecter, localiser, identifier et suivre les sources radioactives

Dès lors, l’objectif est de mettre au point une gamma-caméra portable et compacte, capable de remplir trois fonctions :

  • Détecter la présence d'une source radioactive ;
  • Localiser la source radioactive ;
  • Identifier l'élément radioactif en question (césium, uranium, plutonium…).

Cette triple information est un caractère essentiel pour qu’un opérateur puisse travailler en toute sécurité. Mais le champ d’application d’un tel dispositif peut dépasser le cadre de la centrale nucléaire, en contribuant également à la lutte contre la menace radiologique. 

« C'est pourquoi notre système propose aussi une fonction dynamique », ajoute Loïck Verger. « Par exemple, si une personne malveillante possède une source radioactive dans sa poche, la gamma-caméra pourra suivre ses mouvements, jusqu'à pouvoir identifier l'élément radioactif. »

​​L’objectif est atteint dès 2020, avec la commercialisation de NuVISION, imageur compact de 3 kg, homologué par le Comité de sécurité des JO 2024 de Paris. Pour répondre à toutes ces exigences, l’appareil s’appuie sur des détecteurs semi-conducteurs CdZnTe (alliage de cadmium, zinc et tellure), un matériau performant sur lequel le CEA investit depuis une trentaine d’années.


NuVISION-MAX : une gamma-caméra sensiblement améliorée​

​« Néanmoins, un des enjeux de l’imagerie gamma réside dans la sensibilité aux photons, en particulier ceux à haute énergie », relève Loïck Verger. « Car certaines sources peuvent émettre de façon peu intense, par exemple dans le cas d’un individu malveillant transportant un élément radioactif dans un aéroport. Il faut alors être en mesure de détecter très rapidement un grand nombre de photons, afin d’identifier au plus vite le radioélément concerné. » ​

À sa sortie, NuVISION dispose d’une avance sensible en la matière. Mais les équipes de NUVIA et du CEA-Leti continuent d’améliorer cet imageur, afin de maintenir leur ascendant sur la concurrence. 

Ils parviennent ainsi à doubler le volume de détection, et donc la sensibilité à haute énergie. Cette nouvelle version de l’appareil porte le nom de NuVISION-MAX et présente l’avantage de conserver des dimensions compactes, tout en maintenant une compatibilité avec l’architecture, la mécanique, l’électronique et le logiciel du modèle standard. Ce qui facilite la commercialisation – qui vient de débuter – de cette innovation, qui contribue efficacement tant à la sécurité des opérateurs nucléaires qu’à celle de l’ensemble de la population.


« Nous sommes fiers d'élargir la gamme de nos gamma-caméras avec l'arrivée de la NuVISION-MAX, qui vient compléter nos produits de mesure nucléaire », témoigne Dominique Rothan, directeur de NUVIATech Instruments. « La NuVISION-MAX est le fruit d'une excellente collaboration avec les équipes du CEA-Leti. Ce produit combine un ensemble de technologies très pointues, en s'appuyant notamment sur l'expertise développée par le Leti sur l'imagerie gamma. Malgré la complexité de la technologie, nous avons fait en sorte que son utilisation soit la plus simple possible pour l'utilisateur. L'arrivée de la NuVISION-MAX présente une alternative intéressante pour localiser et identifier des points chauds d'activité plus faible, que ce soit pour des applications de radioprotection, de détection NRBC ou de caractérisation de déchets radioactifs. » ​​​​

Ces enjeux cadrent parfaitement avec les missions de la Direction de la recherche technologique du CEA, qui vise à développer des solutions technologiques à destination de l'industrie française et européenne.

Top page