Vous êtes ici : Accueil > ACTUALITÉS > Olivier Faynot nommé IEEE Fellow

Actualité | A la une | Succès | Nomination | Portrait | Nouvelles technologies | Micro-nanotechnologies

Olivier Faynot nommé IEEE Fellow


​​Directeur du dé​partement composants silicium du CEA-Leti, Olivier Faynot est distingué pour ses réalisations exceptionnelles dans les composants CMOS avancés par l'IEEE, la plus grande association professionnelle mondiale dédiée à l'électricité et à l'électronique.

Publié le 23 mai 2024

Arrivé à Grenoble pour un DEA suivi d'une thèse, Olivier Faynot a intégré le CEA-Leti en 1995. Sa principale contribution scientifique : avoir participé à l'émergence du SOI et du FD-SOI, deux technologies passées en quelques décennies du laboratoire à l'industrie. 


« Il a fallu les développer, démontrer leurs performances, les faire accepter face à des solutions plus anciennes, mais éprouvées. »

2010 : le SOI se fait sa place face au bulk

Il n'a pas ménagé ses efforts pour y parvenir, travaillant successivement en simulation, modélisation, développement, transfert industriel – notamment chez STMicroelectronics où il a passé 18 mois. Ensuite, attiré par une expérience internationale, il est détaché aux États-Unis dans les laboratoires d'IBM de 2013 à 2016. Son programme d'alors : nanofils… et FD-SOI. Il faut y ajouter la direction de plusieurs services du CEA-Leti, puis celle d'un département de 400 personnes.

Un exemple de son apport à sa discipline : en 2010, Olivier Faynot ouvre la porte à l'industrialisation du SOI en démontrant avec son équipe la faible variabilité des transistors SOI 28 nm. « Nos détracteurs mettaient en cause le substrat SOI, sa qualité, son coût… 


Nous avons répondu à tout, ce qui a permis de bousculer l'hégémonie du 28 nm en silicium massif dans les fabs ».

Auteur de plus de 300 articles

Aujourd'hui, on trouve du SOI dans presque tous les smartphones de la planète. Quant au FD-SOI, il est présent dans des téléphones Google, des radars automobiles Bosch, des GPS Sony… Mieux : Samsung et GlobalFoundries l'envisagent comme alternative au CMOS bulk, pour leurs prochaines générations de circuits avancés. ​

Olivier Faynot est auteur ou co-auteur de plus de 300 articles scientifiques, lauréat de plusieurs prix, membre des comités des principales conférences internationales sur les semiconducteurs. Des faits d'armes qui ne lui sont jamais montés à la tête :

« je suis nommé IEEE Fellow à titre individuel. Mais sans mes équipes, sans le CEA-Leti et le CEA pour me soutenir, je n'aurais pas réalisé grand-chose : aussi, je les associe à cette distinction ».

Son prochain objectif ?

« Améliorer d'un facteur 1000 l'efficacité énergétique de nos systèmes intégrés. C'est un passage obligé pour l'électronique de demain ».  



Haut de page